Sauxillanges entre Cézallier et Forez

logo du site
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges

Accueil du site > Tourisme & Loisirs > Parc Livradois Forez

Parc Livradois Forez

 

 

 

 

 

 

http://www.parc-livradois-forez.org/ Carte du Parc

 

 

logo parc livradois forez eauvergnat Un Parc naturel régional est un territoire rural habité, reconnu au niveau national pour sa forte valeur patrimoniale et paysagère, mais fragile car menacé soit par la dévitalisation rurale, soit par une trop forte pression urbaine, soit par une surfréquentation touristique. Il s’organise autour d’un projet concerté de développement durable fondé sur la préservation et la valorisation de son patrimoine. Le territoire d’un Parc naturel régional est classé par décret du Premier Ministre pour une durée de douze ans renouvelable. Il est géré par un syndicat mixte regroupant toutes les collectivités qui ont approuvé la charte du Parc. Il existe actuellement 46 parcs naturels régionaux, qui représentent 13% du territoire français. Vaste région rurale de moyenne montagne, le Parc Livradois-Forez est un des plus grands parcs naturels régionaux de France. De par ses caractéristiques géographiques et environnementales, il possède une grande variété de milieux naturels : tourbières et lacs tourbeux, landes montagnardes des Hautes-Chaumes du Forez, forêts alluviales, buttes et coteaux secs de Limagne, prairies naturelles de fauche, cours d’eau nombreux, etc. Territoire traditionnel de polyculture-élevage très densément peuplé au XIXème siècle, il a été fortement touché par l’exode rural et la déprise agricole du XXème siècle. Aujourd’hui, le Livradois-Forez est constitué pour la moitié de sa surface de vastes espaces boisés où cohabitent « futaies jardinées » traditionnelles et plantations récentes. Le développement d’activités industrielles liées à l’eau (textile, cuir, papier, petite métallurgie, coutellerie) dès le XVème siècle, et leur essor jusqu’au milieu du XX ème siècle, marque fortement ce territoire et constitue une de ses richesses, tant économique que culturelle. Atelier de la maison du Parc _ La diversité des éléments patrimoniaux et des paysages du Livradois-Forez raconte cette histoire : vastes massifs forestiers, bâtiments industriels et moulins, hameaux nombreux et dispersés, zones bocagères, etc. En 2009, le Parc Livradois-Forez est le 4ème parc naturel régional de France en termes de superficie et le 3ème en nombre de communes, sur les 46 que compte la France. Malgré une grande diversité paysagère et géographique, l’actuel périmètre possède une cohérence physique et géologique : les communes du Parc sont toutes situées sur les massifs granitiques du Livradois, du Forez et du Velay. A celle-ci s’ajoute une cohérence humaine et politique forgée grâce au travail en commun qu’a suscité le syndicat mixte et à l’identité « Livradois-Forez » qu’il a su créer. Toutefois, depuis sa création, il ne concernait que la partie auvergnate des monts du Forez, alors même que les Hautes-Chaumes possèdent une indiscutable unité due à leurs patrimoines naturels et paysagers d’exception, ainsi qu’aux pratiques pastorales dont elles sont le support. Ainsi, le Parc accueille dans sa nouvelle Charte les 9 communes ligériennes mitoyennes des Hautes-Chaumes du Forez : Chalmazel, La Chamba, La Chambonie, Jeansagnière, Lérigneux, Noirétable, Roche, Saint-Bonnet-le-Courreau et Sauvain. Le territoire proposé au classement du Livradois-Forez en « parc naturel régional » est ainsi composé de 179 communes du Puy-de-Dôme, de la Haute-Loire et de la Loire, et chevauche désormais les régions Auvergne et Rhône-Alpes. Maison du Parc a Saint Gervais sous Meymont _ Le 25 juillet 2011, François Fillon, alors Premier Ministre, signait le décret de classement du Parc naturel régional Livradois-Forez. Cela n’a l’air de rien, mais c’est l’aboutissement d’une longue procédure de révision de la charte, qui labellise désormais le parc pour une durée de douze ans. Peu de gens savent qu’un parc naturel n’est pas une entité éternelle et que son existence est régulièrement remise en question par l’approbation ou non de sa charte. En fait on pourrait plutôt parler de feuille de route, un document qui se base sur le bilan des années écoulées pour cibler les actions à mener sur le territoire. Une commission interministérielle pilotée par le Ministère de l’Ecologie a examiné la nouvelle charte préalablement validée par le Conseil National de Protection de la Nature et la Fédération des Parcs naturels régionaux de France. Au niveau local, les communes et communautés de communes, les Conseils généraux du Puy-de-Dôme, de la Loire et de la Haute-Loire et les Conseils régionaux d’Auvergne et de Rhône-Alpes ont tous délibéré à l’issue des résultats de l’enquête publique. Certaines communes, très peu, ont préféré se retirer, d’autres ont rejoint le mouvement. Avec l’adhésion de 5 communes de la Loire, le Parc en compte à présent 162 totalisant ainsi une surface de 284 816 hectares pour 103 000 habitants. Noirétable, la Chamba, la Chambonie, Jeansagnière et Lérigneux font donc entrer un troisième département, la Loire, et par le fait une deuxième région, Rhône-Alpes, dans le Conseil syndical. Bienvenue et que la Charte ne soit pas qu’un vœu pieux !



Site réalisé avec la solution Web-collectivités de l'ADeP basée sur SPIP